J'ai pris une leçon... d'accessibilité

J'ai pris une leçon... d'accessibilité

En 2005, mon école d'ingénieurs nous avait envoyé 3 mois à Londres. But affiché : parfaire notre niveau d'anglais, avec des cours à suivre et un job à trouver sur place.

Je croyais que c'était un stage d'anglais.
J'avais tort.

En réalité, j'ai pris une leçon de vie. Celle d'arriver dans un nouveau pays et de devoir se débrouiller pour un peu tout : logement, banque, travail...

Parfois, on vient prendre des leçons sur un sujet, et c'est une toute autre leçon que l'on reçoit. C'est ce qui m'est arrivé dernièrement avec... Apple Fitness+ (billet non sponsorisé, promis 🙈).

  • 🙇 Pourquoi le choix des instructeurs ne doit-il rien au hasard ?
  • 🏋️ Comment un même produit peut-il être accessible à tous ?
  • 🤩 Quelle idée géniale a eu Apple pour accueillir tous les niveaux ?
  • 🥊 Mathieu s'est-il fait une élongation du quadriceps lors d'une séance de kickboxing ?*

Vous saurez (presque) tout ça en lisant cette nouvelle édition "De start-up à scale-up".

Encore un coup de Chuck Norris(* Je démens formellement avoir voulu reproduire cette figure)

🎓 La leçon de diversité


⭐️⭐️⭐️
"3 mois Apple Fitness+ offerts avec votre nouvel appareil Apple"
⭐️⭐️⭐️

Dans un instant de faiblesse, je me dis : oh et puis, qu'est-ce que je risque à essayer ? 🤨
Alors j'essaye.

Apple Fitness+, si vous ne connaissez pas, c'est tout simplement une énième application de sport, mais par Apple :

Je vous jure que ce billet n'est pas sponsorisé !

Le sport, c'est intime. Certains en font beaucoup, d'autres pas du tout. Certains culpabilisent (surtout en début d'année 😉), et ne se croient pas à la hauteur.

Dans ce cas, comment calibrer une app de sport ? Faut-il la dédier aux débutants ? Aux personnes plus aguerries ?

Et si une même app pouvait accueillir tout le monde, du non sportif au sportif régulier ? C'est ce qu'il semble qu'Apple ait essayé de faire ici, avec un certain succès.

À l'usage, je me suis rendu compte qu'Apple Fitness+ fourmillait de bonnes idées pour être le plus accessible possible. Et comme vous le savez sûrement, mon truc c'est justement de "rendre l'éducation accessible" (la mission d'OpenClassrooms). Je n'ai pas pu m'empêcher de faire le parallèle.

Voici un petit florilège de tous ces détails discrets qui permettent à l'application de parler à tout le monde :

  • Premier élément évident : les instructeurs. Un soin réel y a été apporté ici. On y trouve tous les âges, toutes les morphologies, cultures et religions. Pas de prosélytisme ici, chacun vient "comme il est".
  • De sous-titres et même une audio description (pour les non voyants) sont disponibles
  • Le son et sa vitesse de lecture peuvent être ajustés
  • Les leçons peuvent être filtrées par durée : de 5 min à 45 min ou plus. L'objectif est de s'adapter aux disponibilités de chacun.
  • Les leçons peuvent être filtrées par... musique. Il y en a pour tous les goûts musicaux, hip-hop, latino, rock...
  • Chaque leçon est introduite en langue des signes. Tous les instructeurs ont appris la langue des signes. Cela ne dérange pas du tout ceux qui ne la comprennent pas (comme moi), mais cela ajoute un côté accueillant pour tous.
Tous les instructeurs ont appris les bases de la langue des signes
  • Enfin, et c'est je trouve une idée géniale, dans la plupart des leçons il y a non pas 1 mais 3 instructeurs, dont un à gauche qui propose une variante plus facile de la leçon :
Si la leçon est trop difficile, vous pouvez suivre la personne de gauche
💡
Détail subtil mais essentiel : ce n'est jamais la même personne qui propose la variante facile. Ainsi, l'instructeur du centre dans une vidéo se retrouvera à faire la variante plus facile dans une autre vidéo ! Quelle excellente idée pour faire passer le message "on est avec vous" ! 🤩

☝️ Mon analyse

Ces efforts d'accessibilité d'Apple résonnent en moi, comme la mission "Make Education Accessible" d'OpenClassrooms.

Cela m'a rappelé quelques évidences qu'on ne répète jamais assez :

  • Ça peut avoir l'air difficile d'être accueillant pour tout le monde au départ...
  • ... mais c'est un état d'esprit à avoir dès le début d'un projet.
  • L'accessibilité ne vient jamais nuire, elle vient s'ajouter et sert à tous (y compris à celles et ceux qui n'ont pas de handicap). Le plus beau message est implicite. Vous ne devriez pas avoir à dire que vous êtes accessible, vous devriez l'être.
  • La représentativité est importante. Et cela va bien au-delà de la parité hommes-femmes, même si c'est toujours un sujet important.

Pour illustrer cela, on a fait les comptes chez OpenClassrooms : 43% des profs de nos vidéos "Tech" sont des femmes. C'est déjà super quand on sait que ce secteur est loin de la parité. Et ça ne serait pas arrivé sans un effort conscient de l'équipe d'OpenClassrooms, que je salue au passage. 🫡

43% des profs des vidéos "Tech" d'OpenClassrooms sont des femmes

Alors bien sûr, ce n'est pas encore la parité.

Mais c'est un début. Et ça fait passer un message.


❓ La question

🙋
Et vous, quel produit vous inspire pour ses efforts d'accessibilité et d'inclusivité ?