Le diplôme est-il obsolète ?

Le diplôme est-il obsolète ?

Je ne suis pas facile à irriter, mais alors quand on me pose cette question...

🗯️
"Vos diplômes sont-ils reconnus ?"

Je... je ne sais jamais par où commencer. Il y aurait tellement à dire. 😶

Les gens pensent parfois que je suis un vendeur de diplômes avec OpenClassrooms. Rien ne saurait être plus faux : je suis un vendeur de compétences.

  • Pourquoi faut-il un Bac +12 pour avoir le moindre job aujourd'hui ?
  • Pourquoi l'inflation des diplômes heurte tout le monde ?
  • Le recrutement par compétences est-il le futur du diplôme ?
  • "Vos diplômes sont-ils reconnus ?" (🤬🤬🤬)

Vous saurez (presque) tout ça en lisant cette nouvelle édition "De start-up à scale-up".


📜 Le diplôme ne suffit plus

Le diplôme ne peut plus être l'alpha et l'omega du recrutement. Je pense que les entreprises doivent changer, au risque de devenir obsolètes.

Et je ne suis pas le seul.

IBM, Google, Apple, LinkedIn... tous disent qu'il faut arrêter de recruter en fonction du diplôme

Ce ne sont pas quelques illuminés après une soirée bien arrosée qui le disent. Ce sont les CEOs d'IBM, Google, Apple, LinkedIn et bien d'autres.

Et ils ne le font pas sans raison :

  • 58% des entreprises qui ont supprimé le diplôme en prérequis ont vu une augmentation du nombre de candidats et de leur diversité.
  • 84% des entreprises considèrent que les candidats recrutés sans mention de diplôme sont aussi efficaces que les autres, voire plus.
    (étude Generation menée auprès de 1 325 employeurs, en Europe, Etats-unis et Amérique du Sud) 

Il y a une époque, avoir un diplôme était un Graal. C'était la garantie d'avoir un job de manager bien payé dans la même boîte jusqu'à l'âge de la retraite.

Mais aujourd'hui, tout le monde a un diplôme.

On ne filtre pas les candidats en fonction de ce qu'ils savent faire, mais en fonction de celui qui a le plus de badges qui brillent. 🏅🎖️🏅

Prenez le Bac par exemple :

Proportion de bacheliers (source : Ministère de l'Enseignement Supérieur)

En 1950, seulement 5% de la population avait le Bac. En 1980 : 26%. Aujourd'hui : plus de 77%.

Comme tout le monde a commencé à avoir le Bac, il a fallu obtenir un diplôme universitaire pour se différencier. Un Bac +2, à une époque, c'était bien.

Puis tout le monde s'est mis à avoir un Bac +2, alors on est allé chercher un Bac +3, et maintenant un Bac +5.

🫠
Et maintenant que tout le monde veut un Bac +5 ?

Oh ne vous en faites pas, ça ne s'arrête jamais :

  • Certaines professions, notamment médicales, demandent de plus en plus des doctorats.
  • Dans le business, il faut un MBA pour se différencier (98500€ le MBA à l'INSEAD 😭).

Ce délire porte un nom : inflation des diplômes.

Lors du recrutement, on ne filtre pas les candidats en fonction de ce qu'ils savent faire, mais en fonction de celui qui a le plus de badges qui brillent. 🏅🎖️🏅

Donc :

  • Il faut un diplôme avancé, de préférence un Bac +5
  • ... mais comme beaucoup de monde a un Bac +5, on demande aussi un maximum d'années d'expérience
De formation Bac +12 avec 72 ans d'expérience ? Ce job est fait pour vous ! 🫵

Cela vous rend dingo ? Moi aussi ! 😵


☝️ Mon analyse

L'idée du diplôme part d'une bonne intention. Le diplôme dit : "Cette personne possède des compétences qui ont été vérifiées".

Mais de quelles compétences parle-t-on ? On ne s'embête pas à y réfléchir. Un diplôme d'informatique pour un job de testeur logiciel est-il la preuve que cette personne saura faire des tests logiciel ?
... Pas sûr !

Voilà pourquoi il faut changer nos habitudes de recrutement et passer au... (roulement de tambour 🥁)...

✨Recrutement par compétences✨

On commence à en entendre parler, en France (un peu) et aux États-Unis (surtout), où l'on dit "skills-based hiring".

Les recruteurs commencent à comprendre que filtrer par diplôme limite l'accès aux talents et ne garantit pas que la personne sera forcément compétente pour le métier visé.

Comment s'y prendre pour recruter par compétences ?

Sur vos offres d'emploi :

  1. Retirez les exigences de diplôme et si possible d’années d’expérience
  2. Listez les compétences attendues
    1. Compétences techniques métier (“hard”)
    2. Compétences humaines & relationnelles (“soft”)
  3. Demandez aux candidats des preuves de ces compétences
  4. Testez les candidats sur ces compétences

Les "hard skills" sont souvent bien définies : "Cette personne doit savoir programmer en JavaScript" par exemple. Ils se testent assez facilement.

Et les "soft skills" ? Ce sont eux que les employeurs ont le plus de mal à identifier et à tester. C'est pour cela qu'ils reviennent aux diplômes (ex : "si cette personne a un Master, elle doit savoir travailler en groupe"). Pourtant, les soft skills se testent sans problème, pour peu qu'on prenne le temps d'y réfléchir.

Et si vous avez besoin d'aide pour tester vos hard et soft skills, les outils ne manquent pas, avec des bibliothèques de questions incluses de hard et soft skills :

Recruter par compétences est bien plus accessible qu'on ne le croit. Il faut simplement oser être le premier de son entourage à le faire...

... et rappelez-vous que Google, Apple, IBM, LinkedIn et bien d'autres ont déjà commencé.


❓ La question

🙋
Et vous, comment vérifiez-vous les compétences de vos candidats ?