Le piège du succès médiocre

Les demi-succès nous empêchent d'avancer. Sachez les éviter comme la peste.

Le piège du succès médiocre

Les meilleurs conseils sont souvent les plus simples.

En cherchant le thème de la newsletter de cette semaine, je suis tombé sur un article intitulé : "The Worst Outcome is a Mediocre Success" ("Le pire résultat est un succès médiocre").

Et je suis tellement d'accord ! Il fallait que je rebondisse dessus, quitte à faire du réchauffé. 🍜

  • 😬 Pourquoi a-t-on souvent des résultats en demi-teinte ?
  • ❌ Pourquoi vaut-il mieux un échec cuisant ?
  • 😳 Pourquoi est-on attiré par les succès médiocres ?
  • 📆 Combien de temps tiendrai-je au rythme d'une newsletter par semaine ?

Vous saurez (presque) tout ça en lisant cette nouvelle édition "De start-up à scale-up".

🫣
On m'avait prévenu que publier 1 fois par semaine était un challenge. Pour l'instant je m'y tiens, mais j'envisage d'adapter le rythme (1 publication / 15 jours ?) ou la taille des articles.
Dans tous les cas, je compte conserver une régularité !
Dans quelques minutes, vous rêverez de pouvoir dire ça

🤏 Nos idées sont souvent moyennes

La vie dans Start-up Land, c'est beaucoup d'incertitudes :

  • Qui est vraiment mon client ?
  • Quel produit correspond à ses besoins ?
  • Comment me distinguer de la compétition ?
  • Comment bien vendre mon produit ?

Pour trouver les réponses à ces questions, il n'y a pas 36 solutions :

  1. Vous faites une hypothèse ("Mon client est le parent d'élève soucieux des résultats scolaires de son enfant et il va acheter mon service 10€/mois")
  2. Vous testez
  3. Vous regardez les résultats
  4. Et si ça ne marche pas, vous faites une nouvelle hypothèse

La plupart du temps, ça ne marche pas. Mais voilà le problème : on ne s'en rend pas bien compte.

Parce que ça marche un peu. C'est pas un échec total. C'est pas un super succès non plus.

C'est un succès médiocre. 😐

L'échec c'est bien. Vous devriez rêver d'échouer.

C'est le pire piège qui peut vous arriver. Et il vous arrivera à coup sûr.

Prenons un exemple : vous appelez 100 personnes qui ne vous connaissent pas pour vendre votre produit. Si vous arrivez à vendre à 30 d'entre eux, c'est un super succès. Si vous vendez 0 fois, c'est un échec cuisant.
Mais le risque, c'est que vous vendiez 2-3 fois. C'est pas 0, mais c'est pas fou non plus. C'est un succès médiocre.

Le but de toute expérimentation, c'est d'apprendre. En tant qu'entrepreneur, vous ne faites que ça au quotidien, surtout au début.

L'échec, clair, net et précis, vous permet d'apprendre. L'échec c'est bien. Vous devriez rêver d'échouer.

Parce que ce qui vous arrivera trop souvent, c'est le succès médiocre :

Le succès médiocre vous place dans un entre-deux terrible. Vous ne pouvez pas dire que vous avez réussi, mais comme c'est pas un échec non plus, vous pouvez vous entêter longtemps dans un truc qui marche... moyennement.


☝️ Mon analyse

On est tellement habitué à accepter les résultats moyens qu'on ne s'en rend plus compte.

Ne dit-on pas à l'école qu'il faut avoir "la moyenne" pour passer dans la classe suivante ? 10/20, c'est moyen, mais c'est suffisant, c'est ok.

☝️
Je n'ai rien contre le fait d'être moyen. Je suis moyen dans beaucoup de trucs (ceux qui m'ont entendu chanter en karaoké peuvent en attester 🎤).
Mais dans le monde des startups, on ne peut pas se contenter de résultats moyens, médiocres. On ne peut pas devenir une scale-up avec des résultats médiocres.

Que faire alors ?

  • Écrivez votre hypothèse, pour être sûr que c'est clair dans votre tête : "Je pense pouvoir vendre mon produit en appelant au téléphone des inconnus".
  • Définissez précisément votre critère de succès et d'échec : "Je veux vendre 30 fois mon produit avec cette méthode en 1 mois".
  • Définissez une deadline précise : "Le 30 septembre"
  • Partagez ces informations à d'autres personnes autour de vous, pour être responsable (accountable). Pour que vous ne puissiez pas vous cacher.
  • Lancez toujours votre produit un peu trop tôt. J'aime dire que si vous n'avez pas un peu honte de votre produit c'est que vous avez trop attendu.

On se trouve souvent des excuses pour éviter de dire "c'est un échec". Pourtant, une hypothèse qui se révèle être un échec signifie que l'expérimentation a fonctionné : vous avez appris quelque chose.

Il n'y a vraiment rien de pire qu'un succès médiocre !


Voici le billet qui m'a inspiré cette semaine (en anglais) :

The Worst Outcome is a Mediocre Success
Or, how to ensure you learn absolutely nothing.

Oui je fais du réchauffé, mais je cite mes sources. 🤓